En panne d’idées !

On nous demande souvent comment trouver une idée. Une nouvelle idée de produit ou de service voire une idée d’affaires pour créer son entreprise par exemple.

Trois attitudes pour trouver de nouvelles idées

Au-delà des questions qu’il convient de se poser du type « à quoi va me servir cette nouvelle idée ? » ou « pourquoi faut-il absolument trouver une idée ? », on notera que l’on rejoint ici la thématique de la créativité.

Pour toutes les personnes très rationnelles et éloignées des arts par choix, par inaptitude ou par manque de temps, rappelons que la créativité est un processus qui ne s’applique pas qu’aux arts, loin de là, et peut se développer dans tous les domaines en particulier en entreprise.

La créativité décrit — de façon générale — la capacité d’un individu ou d’un groupe à imaginer ou construire et mettre en œuvre un concept neuf, un objet nouveau ou à découvrir une solution originale à un problème.

Voilà quelques postures à adopter pour développer sa créativité en affaires et trouver de nouvelles idées :

Observer

Oui, une des premières choses à faire est d’observer ce qui se fait déjà sur votre marché ou des marchés connexes.

  • Connaissez-vous votre concurrence directe ?

La plupart des entrepreneurs connaissent quelques-uns de leurs concurrents mais pas tous.

  • Votre concurrence indirecte ?

La plupart d’entre vous ne s’y intéressent pas sous prétexte que ce n’est pas la même activité.

  • Suivez-vous votre concurrence ?

Là encore, la plupart d’entre vous ne savent pas ce que leurs concurrents ont faits dans les derniers mois. Pourquoi ? Par crainte de découvrir qu’ils ont eu de meilleures idées justement. Par crainte de se sentir moins bon ou au contraire par péché d’orgueil (« ils ne sont pas professionnels, inutile que je m’en préoccupe »).

Premier conseil donc : observer en détails votre concurrence directe, votre concurrence indirecte et même des concurrents à l’autre bout du monde. Qui sait, ils ont peut-être eues de bonnes idées que vous pourriez adapter ?

Identifier les manques

Plusieurs entrepreneurs à succès ont mentionné que pour trouver l’idée de génie que tout le monde leur envie, ils avaient simplement fait en sorte de combler un manque qu’ils avaient ou qui affectait leur communauté.

Quand Joseph-Armand Bombardier fabrique sa première « autoneige » en 1936, il cherche simplement à désenclaver des villages pris par la neige et à permettre d’emmener plus rapidement les habitants malades à l’hôpital. Près d’un siècle plus tard son entreprise est une multinationale très diversifiée.

Deuxième conseil : Écoutez-vous et écoutez les autres se plaindre de tous les tracas de leur vie quotidienne et imaginez des solutions. Si vous êtes déjà en affaires, commencez par écouter vraiment vos clients. Ils vous diront ce que vous pouvez améliorer ou ajouter.

Alimenter votre cerveau

Nous savons de plus en plus de choses sur le fonctionnement de nos cerveaux mais il nous en reste beaucoup à découvrir.

Ce qui est certain en revanche c’est que pour stimuler sa créativité, il faut l’alimenter en informations, idées, images de toutes sortes. Il se charge ensuite de créer des liens et de générer de nouvelles idées ou créations.

Troisième conseil : Lisez, découvrez, explorez et de préférence dans des domaines très éloignés de votre secteur d’activité afin de permettre à votre cerveau de s’aérer et de s’alimenter. Depuis combien de temps n’êtes vous pas aller au musée ou voir un concert ? En voyage ou dans un jardin botanique ?

Quelles que soient les activités que vous ajoutez à votre agenda, vous serez étonnés du regain de créativité de votre cerveau après ces intermèdes hors de votre contexte habituel.

Dans le cadre du C2MTL, le PDG de Lalema, Stéphane Lafond disait :

Il faut sortir de son environnement immédiat et s’exposer à des tendances qui vont à contre-courant de ce qu’on fait pour rester concurrentiel ».

(Source : Les Affaires)

Une idée à méditer…

 

Valérie GARREL 

 

Partagez ce billet

A propos

À un moment où toutes les organisations sont confrontées à des mutations profondes, il est bon de pouvoir s'entourer des conseils de professionnels au cœur des problématiques actuelles.

C'est dans ce cadre que nous exerçons notre métier de conseils, d'architecte de l'organisation de votre entreprise, en toute indépendance.